La Voix des Orgues retrouvées : premier pas vers la résurrection du grand-orgue de l’église du Suquet

Les 27 & 28 décembre 2014, deux concerts ont célébré le retour de la voix des orgues dans l’église du Suquet.

Depuis 2001, les orgues de Notre-Dame d’Espérance, dont subsiste le beau buffet italien de Lingiardi de 1853, étaient entrées peu à peu en sommeil. Changement de curé, décès du titulaire, Pierre-Philippe Bauzin, en 2005. Bref ! Ses successeurs héritèrent d’une situation guère glorieuse et il fallut se rabattre rapidement sur l’harmonium de l’église (un fort beau Debain, au demeurant).

Cependant, les sonorités de cet orgue, illustré également dans le passé par Roger Stiegler, demeuraient vivaces en bien des mémoires. Mais, dans le même temps, des problèmes d’insectes parasites dans les boiseries et la charpente conduisirent à la fermeture de l’église.

A sa réouverture, les Amis de l’Orgue de Cannes décidèrent de sauver l’instrument. Certes, il aurait fallu traiter en premier le buffet mais cela aurait été très long. En raison du service liturgique important de cette église, notamment au niveau du « casuel » (particulièrement les mariages internationaux), nous avons choisi la priorité de rendre sa voix à l’instrument à hauteur de ce qu’il était possible de faire. Cette première opération a été financée par une souscription. Une centaine de donateurs nous ont aidés et nous avons pu réunir la somme nécessaire pour financer ces travaux dont le facteur d’orgues Bernard Cogez s’est acquitté avec la conscience professionnelle et le talent que nous lui connaissons. Quant à la Ville de Cannes (propriétaire du buffet), elle a procédé à la mise en sécurité des éléments en mauvais état par le soutien ou le dépôt pur et simple tout ce qui pouvait se révéler dangereux (notamment les sculptures du haut du buffet qui vacillaient dangereusement).

Viendront ensuite le traitement des boiseries du beau buffet puis le changement des éléments intérieurs attaqués par les insectes et très abîmés par un bâchage non ventilé de l’orgue pendant les travaux de la charpente de l’église. C’est seulement après tout cela que l’on pourra vraiment organiser l’inauguration solennelle de l’instrument.