CE DIMANCHE, L’HEURE D’ORGUE est aux jeunes talents : Thomas Kientz (Strasbourg)

thomas-kientz

C’est à l’âge de 8 ans que Thomas Kientz débute le piano puis entre au conservatoire. Actuellement, il travaille avec Michel Benhaïem et Michel Gaechter pour la musique de chambre. Thomas Kientz a obtenu le DEM (Diplôme d’Etudes Musicales) et le diplôme de perfectionnement du conservatoire de Strasbourg dans la classe d’orgue de Daniel Maurer. Il a également étudié dans les classes d’écriture, l’harmonie, la polyphonie,le contrepoint. Thomas Kientz vient d’intégrer la classe d’orgue du conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans la classe d’Olivier Latry et de Michel Bouvard.

 

Thomas Kientz se forme à l’art de l’improvisation en fréquentant la classe de Pierre Pincemaille au conservatoire de Saint Maur-Dès-Fossés (Ile de France).Il cotoie également Pierre Pincemaille dans sa Classe d’écriture de Saint germain-en-Laye. Actuellement, Thomas Kientz suit l’enseignement privilégié de Vincent Warnier à St Etienne-Du-Mont (Paris). Sa soif d’apprendre l’amène aussi à enrichir son profil en bénéficiant de l’enseignement de personnalités telles que Daniel Roth, Eric Lebrun, Andrea Mancinanti.

 

Sur le plan international, il obtient au 6e concours d’orgue Bach de Saint Pierre-Lès-Némours (Ile de France), le prix du président de « Musique et Orgue » et le prix « Jean Chauvin » pour la meilleure interprétation de Boëly. De plus, Thomas Kientz est lauréat du 3ème concours international d’orgue « Pierre De Manchicourt » de Béthune (3ème prix) ainsi que du 2ème concours d’improvisation de Luxeuil-lès-Bains (4ème prix). Le jeune étudiant du conservatoire de Strasbourg, riche d’un parcours hors du commun, devient organiste titulaire de l’orgue A. Silbermann de l’église Saint Guillaume de Strasbourg, reconstruit en 1987 par Yves Koenig dans une esthétique Gottfried Silbermann.