L’HEURE D’ORGUE : Jean-Pierre Baston (Cathédrale de Perpignan)

 

photo Nadia El Hafidi

 

Jean-Pierre BASTON commence ses études musicales au piano puis découvre l’orgue, qu’il étudie d’abord à l’Institut Catholique de Paris, au Département de Musique Liturgique (Professeurs Geneviève BEDET et Gérard LETELLIER), puis à l’Ecole Normale de Musique (Premier Prix d’Exécution dans la classe de Suzanne CHAISEMARTIN). Il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (classe de Rolande FALCINELLI pendant une année, puis classe de Michel CHAPUIS). Il y obtient, en 1989, le Premier Prix d’Orgue. Il prend quelques cours avec André ISOIR, puis étudie une année avec Marie-Claire ALAIN.

Il poursuit en même temps des études de Musicologie le conduisant à l’Agrégation (reçu 9ème au plan national). Il enseignera l’Histoire de la Musique et l’Analyse en classe F 11 avant d’opter définitivement pour le concert et l’enseignement de l’orgue : étant titulaire du Certificat d’Aptitude aux fonctions de Professeur d’orgue (1994), il est nommé Professeur au Conservatoire National de Région de Perpignan en 1998 et Titulaire du Grand-Orgue Cavaillé-Coll de la Cathédrale en 1999.

Jean-Pierre BASTON participe à de nombreux concerts, tant en France qu’en Europe (Italie, Espagne, Belgique et Allemagne notamment), comme soliste, ou au sein de formations peu courantes :

- violoncelle et orgue, dont une transcription de la Mort de Don Quichotte de Richard Strauss ;

- récitant et orgue, dans un programme intitulé: « Des Mots et des Orgues… », œuvres d’André Jolivet, Alicia Diaz de la Fuente et Hermes Luaces Feito, textes de Léopold Senghor, Mahmoud Darwich et Rafael Alberti) avec Clément Riot, Récitant. Programme essentiellement constitué d’œuvres écrites pour les interprètes, et primé par la Fondation Marcelle et Robert de Lacour (Président de jury : Thierry Escaich). Déjà donné à Montélimar, Perpignan (Festival Aujourd’hui Musiques en 2005), l’Isle-Jourdain, Talence, Bédarieux, Martigues (Forum des Orgues)…

- acousmatique et orgue (Collection de timbres, de Denis Dufour, pour bande magnétique et orgue).

 

En tant qu’organiste soliste, on a pu l’entendre à Hanovre, (2002), Anvers, à Cavaglia et à Lizzano dans le Festival « Organi del Appennino, et XIème Festival Internazionale « Storici Organi del Biellese (Italie, été 2008), à Talarn, Vielha, Castello de Empuries, plus récemment à Barcelone et Cadaquès (Espagne, en novembre 2008), en France à Lyon, La Ciotat. Montpellier, Castelnaudary, cathédrale de Chambéry (juillet 2009)… essentiellement sur des orgues historiques, mais aussi dans les Heures Musicales de la cathédrale du Havre (mars 2010).

Il a également inauguré des instruments (Fabrezan, dans l’Aude ; St-Lys, dans le Festival Toulouse les Orgues, en octobre 2003).

Il a participé à la pré-inauguration de l’orgue de la cathédrale de Bruxelles, dans l’atelier du Facteur d’orgues Gerhart Grenzing, à Barcelone, en trois concerts, parmi 25 organistes.

L’Eté 2001, il participe au Festival de Radio-France au sein de l’Orchestre National de Montpellier (partie d’orgue et de célesta dans un programme Monleone, Mascagni.

Tous les répertoires intéressent Jean-Pierre Baston ; il a réalisé plusieurs transcriptions, consacré une composition au carillon de la cathédrale (Amédée Bollée, 46 cloches), œuvre créée en décembre 1999 pour le centenaire de la mort de Cavaillé-Coll, et dans la foulée a enregistré l’orgue de la cathédrale sur le Site Web du Ministère de la Culture : http:// www culture.fr/culture/cavaille-coll/fr/

Depuis peu, il œuvre au sein d’un groupe, Les Affinités, qui explore les répertoires depuis le XIVème siècle (Landini) jusqu’au XVIIème (chant, flûte à bec, serpent et orgue positif).

CD : Au Fil de l’Orgue… orgues de la cathédrale de Perpignan et du Temple du Vigan (Gard), hommage au facteur d’orgues Claude Berger (OPR 001 / 1).