L’HEURE D’ORGUE : Jennifer Bate (Londres)

 

Jennifer BATE se situe au tout premier rang des organistes internationaux depuis de nombreuses années et a depuis longtemps été invitée à tous les grands festivals du monde entier.

C’est au cours de l’année 1969 qu’elle décide de se consacrer exclusivement à la carrière de concertiste et qu’elle réalise ses premiers enregistrements. En 1974, elle joue en première partie d’un concert Promenade organisé chaque année par la BBC au Royal Albert Hall de Londres, avec La Fantaisie et Fugue sur « Ad nos, ad salutarem undam » de Franz LISZT. C’est la première fois qu’une artiste débute un tel concert par une exécution solo d’une œuvre de trente minutes. Elle est invitée à nouveau l’année suivante pour un nouveau programme Liszt et en 1976 crée à Londres au cours d’un concert Promenade, la cinquième symphonie avec orgue de Fricker avec seulement deux semaines de préparation. En 1985, elle crée toujours à Londres au Royal Festival Hall avec l’Orchestre Symphonique de Londres, La Metasinfonia de Panufnik qu’elle enregistre la semaine suivante au Royal Albert Hall. C’est sur cet instrument qu’elle avait commencé à enregistrer en 1978 les trois œuvres majeures de F. Liszt, ainsi que la sonate d’Elgar et les Sketches de Schumann qui sont toujours disponibles en CD (sur le site Internet).

En 1986, le concert de Jennifer Bate au Royal Festival Hall est filmé. Elle interprète ce soir là les « Blue Rose Variations » de Dickinson, un mélange de blues, ragtime et composition classique superposés, et enregistre son concerto pour orgue avec la BBC Symphony Orchestra qui est aujourd’hui disponible sous le label Albany Records.

Jennifer BATE est universellement reconnue comme l’une des spécialistes incontestable de la musique pour orgue d’Olivier Messiaen. Suite à la superbe interprétation sur disque de l’intégrale de son œuvre pour orgue, le compositeur lui confie tous ses propres engagements de concerts au cours des dernières années de sa vie. Il prend soin d’annoter toutes ses partitions avec ses propres nuances d’interprétation et lui confie son propre manuscrit de sa dernière grande œuvre pour orgue, Le Livre du Saint Sacrement, en vue de sa création en Grande Bretagne à la Cathédrale de Westminster en 1986. En présence du compositeur et lors de ce concert à guichet fermé, elle reçoit une standing ovation de vingt minutes; le concert filmé, est retransmis à la télévision la même année. Suite à ce concert, Messiaen l’invité a enregistrer en premiére mondiale cette œuvre sur son propre instrument a Paris, participe à toutes les répétitions ainsi qu’à l’enregistrement proprement dit. Cet enregistrement remporte un franc succés et est couronné d’un Grand Prix du Disque. Jennifer joue l’œuvre 25 fois dans le monde entier, avant même l’édition de la partition, notamment en 1988 au Royal Festival Hall lors d’un concert toujours à guichet fermé et en présence du compositeur.

En 1995, Jennifer BATE ouvre le Festival Messiaen à l’église de la Sainte Trinité à Paris au cours duquel l’intégrale du compositeur est jouée et enregistrée. Parmi les nombreux prix décernés pour ses enregistrements sur CD, on trouve le Diapason d’Or (France), le Preis der Deutschen Schallplattenkritik (Allemagne). Lors de concerts antérieurs à Beauvais où elle joue l’intégrale de l’œuvre de Messiaen, elle enregistre également l’œuvre complète de C. Franck ainsi que d’autres musiciens français, ce qui représente 15 disques enregistrés en 13 nuits! L’enregistrement qui lui vaut le plus de succès est celui des double et triple concertos de Vivaldi (sur le site Internet), pour lequel Jennifer fit des recherches sur les manuscrits originaux en vue de l’enregistrement exécuté.

Jennifer BATE compose également et publie un grand nombre d’œuvres. Certaines figurent sur son enregistrement chez guild : GMCD7209, sous le nom de « Réflexions » et constitue une biographie musicale qui s’étale sur 25 années.

Elle apparaît de nombreuses fois à la télévision, lors du South Bank Show pour interpréter La Nativité du Seigneur depuis la cathédrale de Norwich, ainsi que dans des émissions en Italie et en Amérique Latine.

Jennifer BATE donne des masterclasses dans le monde entier ainsi que des conférences très éclectiques dans le domaine musical. Elle adore l’enseignement auprès des jeunes et lance il y a 25 ans un programme pédagogique : Guide pour le Roi des Instruments. Elle est toujours très sollicitée pour ses cours qu’elle donne à des étudiants de tous les âges, en cinq langues, et dans le monde entier.

En 1990, elle reçoit des mains d’un jury français la récompense de la personnalité de l’Année pour sa contribution à la musique ainsi que pour ses exceptionnelles qualités, ce qui lui vaut une reconnaissance internationale. Elle est la troisième artiste britannique à recevoir cette distinction après Sir Georges Solti et Lord Menuhin. En 1996, Jennifer est faite citoyenne d’Honneur de la province italienne d’Alexandrie, en remerciement des services rendus à la musique en Italie du nord au cours des 20 dernières années. En 2007, l’Université de Bristol l’a conférée Docteur de la Musique.

Vous pouvez retrouver toutes ces informations sur le site Internet de Jennifer BATE : www.classical-artists.com/jbate.