Méditations musicales du dimanche à Notre-Dame de Bon Voyage

Chargement de la Carte ....

Date / Heure
Date(s) - 19/06/2022
18 h 00 min - 19 h 00 min

Emplacement
Eglise Notre-Dame de Bon Voyage (face au Palais des Festivals)

Catégories


Cannes/Eglise Notre-Dame de Bon Voyage
Dimanche 19 juin, à 18 heures
Méditation musicale 
L’Heure d’Orgue par Jean-Luc Etienne (Tours)
Raphaël Yacoub, chantre
Au programme : Grande Pièce symphonique de César Franck, Carillon de Westminster de Vierne…
Entrée libre
 
Capture d’écran 2022-06-18 à 07.56.05.png
Jean-Luc Etienne est bien connu dans notre région puisqu’il fut professeur d’orgue au Conservatoire National de Région de Nice ainsi qu’à l’Ecole Départementale du Haut-Pays niçois, avant de rejoindre celui de Tours. Très investi dans l’enseignement de l’orgue, il en pratique les styles les plus divers. 
 
C’est à César Franck, dont on célèbre cette année le bicentenaire de la naissance, qu’il consacrera une grande partie de son programme puisqu’il interprètera la Grande Pièce Symphonique de 1862. Cette fresque marque un changement radical d’esthétique dans l’histoire de l’orgue puisque, comme son nom l’indique, elle introduit le vénérable instrument dans l’univers orchestral de la Symphonie. Dès cette époque en effet, dans la mouvance des Cavaillé-Coll, facteurs d’orgues issus du Languedoc, les artisans montèrent à l’assaut de la capitale avec le but de concurrencer la pâte sonore orchestrale. Aspiration concrétisée et admirablement réussie par l’inauguration du grand orgue de la basilique de Saint-Denis en 1841.
 
Esprit ingénieux et inventif, Aristide Cavaillé-Coll (qui fut par ailleurs l’inventeur de la scie circulaire et du gazogène) apporta nombre d’améliorations qui influencèrent définitivement les compositeurs : boîte expressive, pressions différenciées, jeux harmoniques et, surtout, la machine Barker qui allégea le toucher et introduisit la virtuosité pianistique dans la littérature pour orgue. 
 
C’est de tout cet héritage dont bénéficia César Franck qui fut lui-même titulaire du Cavaillé-Coll de la Basilique Sainte-Clotilde. Et aussi Louis Vierne, organiste de Notre-Dame de Paris, dont Jean-Luc Etienne interprètera le très populaire (à juste titre) Carillon de Westminster.
 
Détail amusant : le compositeur a par mégarde inversé deux notes de la sonnerie de Big Ben… Cette erreur quasiment historique n’empêche pas cette oeuvre de susciter l’enthousiasme de par le monde. Pour l’instant, aucune observation n’est venue de Buckingham…. 
 
Chants d’assemblée : « Salve Regina » grégorien et « Notre Père » de Maurice Duruflé dirigés par le chantre Raphaël Yacoub
 
Entrée libre dans la limite de places disponibles.