Carillons, trompettes, chœur et orgues au Suquet

Chargement de la Carte ....

Date / Heure
Date(s) - 05/04/2021
16 h 00 min - 17 h 00 min

Emplacement
Le Suquet. Eglise Notre-Dame d'Espérance

Catégories Pas de Catégories


Amis de l’Orgue de Cannes : 

« Carillons, Trompettes et Orgues » au Suquet

La méditation musicale pour le temps de la résurrection aura lieu au Suquet puisque la vénérable église Notre-Dame d’Espérance vient de retrouver ses cloches après plusieurs années de mutisme, conséquence des travaux de restauration du clocher par la Ville de Cannes, propriétaire de l’édifice. 

 
Cet événement est salué comme il se doit par les musiciens de la Paroisse Saint-Nicolas : Stéphan Nicolay et le chœur de Notre-Dame de Bon Voyage, Raphaël Yacoub (chantre & harmonium), Stéphane Catalanotti (trompette & orgue) et Henri Pourtau. Avec également la participation de Thierry Amiot, professeur de trompette au Conservatoire de Marseille.
 
Un moment qui sera aussi festif que possible dans le respect absolu des contraintes sanitaires du moment.
 

Au programme, des carillons : celui d’Albert Alain, dit « Carillon de Bougival », le fameux « Carillon de Longpont » de Louis Vierne, des œuvres pour trompette et orgue (Viviani, Bach, Stanley et Handel), ainsi que des pièces de musique chorale.

 
Eglise du Suquet : un patrimoine instrumental d’importance…
Particulièrement à l’honneur en cette journée, le grand-orgue de l’église construit en 1857 par le facteur lombard Luigi Lingiardi. Ce dernier, dans son récit autobiographique « Le mie memorie » en relate les détails savoureux de la construction. Chantier qui eut même les faveurs de la visite du grand Aristide Cavaillé-Coll qui, délaissant un moment son chantier de reconstruction du grand orgue de la cathédrale d’Aix-en-Provence, vint jusqu’à Cannes pour examiner l’instrument et louer par la même occasion le travail de son confrère transalpin. Cet instrument est aujourd’hui en assez mauvais état à cause de la longue période de présence des xylophages dans les boiseries de l’édifice. Une procédure de restauration est actuellement en cours. Il n’en possède pas moins de beaux restes que les organistes de la Paroisse s’ingénient à mettre en valeur au fil de la vie cultuelle.
 
Autre richesse historique du lieu, injustement ignorée, l’harmonium construit par Alexandre-François Debain, l’un des plus fameux fabricants d’instruments à clavier du 19ème siècle.  On pourra en apprécier la délicate sonorité dans des œuvres solistes mais aussi en duo avec son grand frère de tribune.
 
Cantique à Notre-Dame d’Espérance
C’est l’histoire d’un enfant du Suquet ! Richard de Quay, actuel curé de Cap-d’Ail… Pour la circonstance, ce dernier se souvient de son enfance à l’ombre de Notre-Dame d’Espérance dont il est aujourd’hui devenu la précieuse mémoire. Une jeunesse passée aussi à Stanislas, premiers pas vers le savoir et l’autel, mais aussi sous la férule de Roger Stiegler, professeur de piano de l’Institut et titulaire des orgues du Suquet jusqu’en 1976. 
Sur les cinq notes des cloches de l’église (ré, sol, la, si, ré), le père de Quay a composé la mélodie et le texte d’un cantique à Notre-Dame d’Espérance, petit chef-d’œuvre de piété populaire où sont mis en scène fidèles, cannois et pêcheurs… tout un petit monde affairé et pittoresque, à l’image des santons de l’attachante crèche de l’église… Ce cantique sera créé en cette circonstance, à côté de chants à la Vierge que les fidèles connaissent bien : « Salve Regina » et « Vierge de lumière ». A noter que c’est la mélodie du refrain de ce cantique qui a été choisie pour la sonnerie de l’Angelus qui rythmera désormais la vie de la cité.
 
Cannes/Eglise Notre-Dame d’Espérance (le Suquet)
Lundi 5 avril, à 16h00
« Carillons, Trompettes et Orgues »
Programme : Vierne, Handel, Alain, Bach,Viviani, Stanley, chants à la Vierge
Entrée libre avec obligation de respecter les contraintes sanitaires en vigueur.