Archives 2012

L’HEURE D’ORGUE : Henri Pourtau

ce dimanche, à 18 heures 30, à Notre-Dame de Bon Voyage : l’Heure d’Orgue avec Stéphane Catalanotti

Né à Cannes en 1975, Stéphane Catalanotti étudie aux Conservatoires de Cannes, Nice, Saint-Maur-des-Fossés et au CNR de Paris.

Il obtient un Premier Prix de Trompette (Cannes 1993), d’Orgue (Cannes 1994), ainsi qu’un DEM en Orgue (Nice 1996).

Lauréat du concours international U.F.A.M. (Paris 1994), il travaille l’Orgue avec Henri Pourtau, Olivier Latry, Sylvain Ciaravolo, René Saorgin et Marie-Claire Alain.

Stéphane Catalanotti est organiste cotitulaire de l’Eglise Notre-Dame de Bon-Voyage et de la Paroisse Saint-Nicolas à Cannes. Il est également organiste suppléant de l’orgue de choeur de la Cathédrale de Monaco.

Il enseigne la Formation Musicale au CRD de Cannes et dirige l’Harmonie Gaudoise.

 

 

Mardi 4 octobre, à 20 heures 30, à Notre-Dame de Bon Voyage : Concert ORPACA : 20 places gratuites pour les Amis de l’Orgue C’EST COMPLET !!!

Pour obtenir ces places, il vous suffit de téléphoner au 06 08 69 14 69, ou un mail à l’Association. Hâtez-vous !

ANDANTINO Concert Entreprises

Philippe BENDER
Benjamin TRUCHI, violoncelle

Piotr Ilyitch Tchaïkovski
Sérénade en ut majeur pour cordes, opus 48
Andante cantabile pour violoncelle & orchestre, opus 11
Nocturne pour violoncelle & orchestre, opus 19
Variations sur un thème rococo pour violoncelle & orchestre, opus 33

Serge Prokofiev
Symphonie n°1 en ré majeur “ classique”, opus 25

Ce dimanche, à 18 heures 30, aux grandes orgues de Notre-Dame de Bon Voyage : L’HEURE D’ORGUE : Chantal de Zeeuw (Aix-en-Provence)

 

 

Après des études de piano au conservatoire d’Aix-en-Provence, qui lui ont valu un 1er Prix, Chantal De Zeeuw, décide d’entreprendre l’étude de l’orgue sous la direction de Maurice Duruflé et Jean Langlais, à Paris.

De retour à Aix-en-Provence, inscrite à la classe d’orgue de Jean Costa, elle obtient un 1° Prix et suit un stage d’improvisation avec Pierre Cochereau.

Chantal De Zeeuw travaille ensuite avec Daniel Roth à Marseille puis avec Louis Robilliard à Lyon, études couronnées par une médaille d’or et un 1° Prix d’interprétation à l’unanimité du jury.

Elle devient assistante d’enseignement au Conservatoire National de Région de Lyon et à la même époque, succède à Maurice Gay à la Cathédrale d’Aix-en-Provence.

Actuellement, elle occupe toujours le poste de titulaire des Orgues de la Cathédrale St Sauveur, conjointement  à une charge d’enseignement, au conservatoire d’Aix-en-Provence.

Grand Prix de l’Académie du Disque Français en 1984 et 1985, Chantal De Zeeuw est fréquemment invitée en France et à l’étranger pour des récitals ou apporter son concours dans des œuvres pour orgue et trompette, orchestre ou encore pour orgue et chœur.

 

Depuis 1990, elle joue également :

-       en duo : trompette et orgue, avec Gérard Occello
-       avec le quintette de cuivres d’Aix-en-Provence
-       en trio : trompette, instruments provençaux et orgue, avec Gérard Occello et                    Maurice Guis
-       en duo : instruments provençaux et orgue, avec Maurice Guis.

 

 

Extraits de sa discographie :

  • Chantal De Zeeuw : pièces pour Orgue de Franz Liszt, Edition Pierre Verany
  • Chantal De Zeeuw : Faste et Triomphe de l’Orgue français de la Révolution à l’Empire. Anthologie. (Beauvarlet-Charpentier, Couperin, Sejan, Balbastre, Benaut, Lasceux). Edition Pierre Verany, 1984.
  • Chantal De Zeeuw : collection compositrices : Mel Bonis, Elfrida Andrée, Nadia Boulanger, mars 2000, église de Roquevaire
  • Œuvres vocales religieuses de Mel Bonis : Schola St Sauveur de la cathédrale d’Aix-en-Provence et Chantal De Zeeuw à l’orgue de l’église de Roquevaire, sous la direction de Jean-François Sénart, décembre 2000.

CE DIMANCHE, L’HEURE D’ORGUE est aux jeunes talents : Thomas Kientz (Strasbourg)

thomas-kientz

C’est à l’âge de 8 ans que Thomas Kientz débute le piano puis entre au conservatoire. Actuellement, il travaille avec Michel Benhaïem et Michel Gaechter pour la musique de chambre. Thomas Kientz a obtenu le DEM (Diplôme d’Etudes Musicales) et le diplôme de perfectionnement du conservatoire de Strasbourg dans la classe d’orgue de Daniel Maurer. Il a également étudié dans les classes d’écriture, l’harmonie, la polyphonie,le contrepoint. Thomas Kientz vient d’intégrer la classe d’orgue du conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans la classe d’Olivier Latry et de Michel Bouvard.

 

Thomas Kientz se forme à l’art de l’improvisation en fréquentant la classe de Pierre Pincemaille au conservatoire de Saint Maur-Dès-Fossés (Ile de France).Il cotoie également Pierre Pincemaille dans sa Classe d’écriture de Saint germain-en-Laye. Actuellement, Thomas Kientz suit l’enseignement privilégié de Vincent Warnier à St Etienne-Du-Mont (Paris). Sa soif d’apprendre l’amène aussi à enrichir son profil en bénéficiant de l’enseignement de personnalités telles que Daniel Roth, Eric Lebrun, Andrea Mancinanti.

 

Sur le plan international, il obtient au 6e concours d’orgue Bach de Saint Pierre-Lès-Némours (Ile de France), le prix du président de « Musique et Orgue » et le prix « Jean Chauvin » pour la meilleure interprétation de Boëly. De plus, Thomas Kientz est lauréat du 3ème concours international d’orgue « Pierre De Manchicourt » de Béthune (3ème prix) ainsi que du 2ème concours d’improvisation de Luxeuil-lès-Bains (4ème prix). Le jeune étudiant du conservatoire de Strasbourg, riche d’un parcours hors du commun, devient organiste titulaire de l’orgue A. Silbermann de l’église Saint Guillaume de Strasbourg, reconstruit en 1987 par Yves Koenig dans une esthétique Gottfried Silbermann.

L’HEURE D’ORGUE : Jean-Pierre Baston (Cathédrale de Perpignan)

 

photo Nadia El Hafidi

 

Jean-Pierre BASTON commence ses études musicales au piano puis découvre l’orgue, qu’il étudie d’abord à l’Institut Catholique de Paris, au Département de Musique Liturgique (Professeurs Geneviève BEDET et Gérard LETELLIER), puis à l’Ecole Normale de Musique (Premier Prix d’Exécution dans la classe de Suzanne CHAISEMARTIN). Il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (classe de Rolande FALCINELLI pendant une année, puis classe de Michel CHAPUIS). Il y obtient, en 1989, le Premier Prix d’Orgue. Il prend quelques cours avec André ISOIR, puis étudie une année avec Marie-Claire ALAIN.

Il poursuit en même temps des études de Musicologie le conduisant à l’Agrégation (reçu 9ème au plan national). Il enseignera l’Histoire de la Musique et l’Analyse en classe F 11 avant d’opter définitivement pour le concert et l’enseignement de l’orgue : étant titulaire du Certificat d’Aptitude aux fonctions de Professeur d’orgue (1994), il est nommé Professeur au Conservatoire National de Région de Perpignan en 1998 et Titulaire du Grand-Orgue Cavaillé-Coll de la Cathédrale en 1999.

Jean-Pierre BASTON participe à de nombreux concerts, tant en France qu’en Europe (Italie, Espagne, Belgique et Allemagne notamment), comme soliste, ou au sein de formations peu courantes :

- violoncelle et orgue, dont une transcription de la Mort de Don Quichotte de Richard Strauss ;

- récitant et orgue, dans un programme intitulé: « Des Mots et des Orgues… », œuvres d’André Jolivet, Alicia Diaz de la Fuente et Hermes Luaces Feito, textes de Léopold Senghor, Mahmoud Darwich et Rafael Alberti) avec Clément Riot, Récitant. Programme essentiellement constitué d’œuvres écrites pour les interprètes, et primé par la Fondation Marcelle et Robert de Lacour (Président de jury : Thierry Escaich). Déjà donné à Montélimar, Perpignan (Festival Aujourd’hui Musiques en 2005), l’Isle-Jourdain, Talence, Bédarieux, Martigues (Forum des Orgues)…

- acousmatique et orgue (Collection de timbres, de Denis Dufour, pour bande magnétique et orgue).

 

En tant qu’organiste soliste, on a pu l’entendre à Hanovre, (2002), Anvers, à Cavaglia et à Lizzano dans le Festival « Organi del Appennino, et XIème Festival Internazionale « Storici Organi del Biellese (Italie, été 2008), à Talarn, Vielha, Castello de Empuries, plus récemment à Barcelone et Cadaquès (Espagne, en novembre 2008), en France à Lyon, La Ciotat. Montpellier, Castelnaudary, cathédrale de Chambéry (juillet 2009)… essentiellement sur des orgues historiques, mais aussi dans les Heures Musicales de la cathédrale du Havre (mars 2010).

Il a également inauguré des instruments (Fabrezan, dans l’Aude ; St-Lys, dans le Festival Toulouse les Orgues, en octobre 2003).

Il a participé à la pré-inauguration de l’orgue de la cathédrale de Bruxelles, dans l’atelier du Facteur d’orgues Gerhart Grenzing, à Barcelone, en trois concerts, parmi 25 organistes.

L’Eté 2001, il participe au Festival de Radio-France au sein de l’Orchestre National de Montpellier (partie d’orgue et de célesta dans un programme Monleone, Mascagni.

Tous les répertoires intéressent Jean-Pierre Baston ; il a réalisé plusieurs transcriptions, consacré une composition au carillon de la cathédrale (Amédée Bollée, 46 cloches), œuvre créée en décembre 1999 pour le centenaire de la mort de Cavaillé-Coll, et dans la foulée a enregistré l’orgue de la cathédrale sur le Site Web du Ministère de la Culture : http:// www culture.fr/culture/cavaille-coll/fr/

Depuis peu, il œuvre au sein d’un groupe, Les Affinités, qui explore les répertoires depuis le XIVème siècle (Landini) jusqu’au XVIIème (chant, flûte à bec, serpent et orgue positif).

CD : Au Fil de l’Orgue… orgues de la cathédrale de Perpignan et du Temple du Vigan (Gard), hommage au facteur d’orgues Claude Berger (OPR 001 / 1).

PRE-INSCRIPTIONS POUR LA SORTIE TOURISTIQUE ET CULTURELLE : Orgues de la Haute-Vallée du Gapeau : C’EST COMPLET !

Le Gapeau est un fleuve côtier de 48 kilomètres. Il prend sa source au pied de la Sainte-Baume, passe par Solliès-Pont et trouve son embouchure aux Salins d’Hyères.

 

L'Orgue de Solliès-Ville possède le plus ancien buffet de France construit par Antoine Millani, moine augustin de Nice, en 1499

Départ avec trois arrêts :

08:00 précises : départ du bus devant la Maison du Porto
(face à l’entrée « Casino » du Palais des Festivals)

08:15 : arrêt au parking du Syndicat d’Initiative du Cannet (début bretelle autoroute)

08:30 : arrêt sur le parking de Mandelieu

retour pour 19:00

 

 

Le Gapeau à Belgentier

Programme

-Solliès-Toucas (orgue Pesce à transmission sensitive)
-Solliès-Ville : le plus vieux buffet d’orgue de France
-Cuers (orgue historique de Charles Royer, 1668)
-La Farlède (Moulin à huile  du 16ème siècle), etc….
-Déjeuner au bord du Gapeau

 

 

Participation aux frais

comprenant le déplacement en bus, le déjeuner et toutes les visites.
Adhérents 60 € (enfants : 40 €)   Non-Adhérents : rajouter le montant de l’adhésion aux Amis de l’Orgue de Cannes

Pré-inscriptions :

Si vous êtes intéressés, s’il vous plaît, faites-nous le savoir :

  • par mail : contact@orgues-cannes.org
  • par téléphone : 06 08 69 14 69
  • à l’issue des Heures d’Orgue 

Nous vous enverrons ensuite le bulletin d’inscription.

Cette sortie ne pourra s’accomplir qu’avec un minimum de 35 personnes et un maximum de 45. L’expérience nous a montré que beaucoup trop de personnes attendaient les derniers jours pour s’inscrire, ce qui, pour nous, est ingérable….
Merci de votre compréhension !

 

Orgue Pesce de Solliès-Toucas


Ce dimanche, à 18 heures 30, aux grandes orgues de Notre-Dame de Bon Voyage : “In memoriam 11 septembre” : Henri Pourtau – entrée libre


Ce dimanche, l’Heure d’Orgue à Notre-Dame de Bon Voyage sera celle de la gravité et du souvenir.

Dix ans, jour pour jour, après la catastrophe du World Trade Center, nous désirons nous associer à toutes les commémorations qui auront lieu à travers le monde.

Avec l’avènement des grandes orgues de Notre-Dame de Bon Voyage de Cannes, c’est l’orgue tout entier qui revient sur les rivages de la Méditerranée après les vingt siècles d’une existence qui a commencé à Alexandrie….

A l’heure où l’on peut détruire phares et bibliothèques,

…..à l’heure où la lumière n’est pas nécessairement la Lumière,

…..à l’heure où l’on peut ré-écrire l’Histoire ou formater les esprits,

quelle autre voix que celle des Arts pour amener l’Homme au Silence…?

….le silence de tous les Possibles…

En l’absence de Philippe Lefebvre, organiste titulaire de Notre-Dame de Paris, qui devait assurer ce concert, mais actuellement souffrant, c’est Henri Pourtau qui sera aux claviers.

 

Organiste à la carrière internationale reconnue, Henri Pourtau est né à Cannes en 1954.

Le brassage culturel qui anime sa ville natale lors des grands évènements artistiques a été particulièrement déterminant pour cet homme de la Méditerranée.

Très tôt attiré par l’orgue, Henri Pourtau prend ses premières leçons d’orgue avec René Legeay, ancien élève de l’Ecole Niedermeyer et organiste de la cathédrale du Mans.

Il étudie ensuite au Conservatoire National de Région de Nice sous la direction de René Saorgin (Premier Prix d’Orgue en 1977) et de Mario Vittoria (Premier Prix de Composition en 1978).

Titulaire du grand-orgue de l’église Notre-Dame de Bon Voyage de Cannes, il s’emploie dès sa nomination, en 1980, à pourvoir à la construction d’un nouvel instrument (64/IV) : le premier orgue français apte, en plus du grand répertoire traditionnel, à servir à la fois la Symphonie du 19ème siècle et la Transcription (réalisation en 2009).

En 1987, il a créé le Cycle d’Orgue International de Cannes dont il est le Directeur Artistique

Son activité de concertiste le conduit sur les tribunes d’orgues les plus prestigieuses comme les plus humbles… partout sur cette terre où la musique de Bach peut s’élever….

Il se fait entendre autant en soliste qu’en formation et collabore avec de nombreux ensembles orchestraux.

Pour la télévision française, il a enregistré le Concerto en sol mineur de Poulenc pour orgue et orchestre avec « Les Virtuoses de France » pour l’émission d’Eve Ruggieri « Musiques au Cœur ».

Passionné de littérature, d’histoire et de philosophie, pour lui, l’orgue constitue avant tout un lien privilégié avec des cultures et des horizons toujours nouveaux.

Profondément mystique de nature, captivé par la dimension spirituelle de l’instrument, il est de ceux qui pensent que l’orgue est avant tout l’instrument d’une liturgie. Il collabore volontiers avec tous les cultes, aussi bien sur le plan de la formation que de la pratique effective. Ses références : Pie X : « que les Fidèles prient sur de la Beauté… ! » et Platon : « La Beauté est la splendeur du Vrai » le tout  complété par lui-même : « la Beauté, sans avoir la prétention d’y parvenir, au moins, peut-on en prendre la direction… ».

Son intense activité artistique et la connaissance qu’il possède de son sujet, toujours remise en question, font de lui un professeur attentif et recherché.

En poste au Conservatoire de Cannes depuis 1984, il est régulièrement sollicité pour des Master-classes en France comme à l’étranger.

LA COLLECTE INTEGRALE EFFECTUEE AU COURS DE CE CONCERT SERA AFFECTEE A L’OPERATION “RENAISSANCE DE L’ORGUE PIERRE-COCHEREAU” PARRAINEE PAR LE SPATIONAUTE JEAN-LOUP CHRETIEN.

Ce dimanche, à 18 heures 30, aux grandes orgues de Notre-Dame de Bon Voyage : L’HEURE D’ORGUE aux Jeunes Talents : Charles-Henri Maulini (Nice/Paris)

 

Charles-Henri Maulini est né à Nice en 1985. Il est tout à fait représentatif de cette jeune génération de musiciens qui pratiquent avec un égale bonheur le “Rock” comme le … “Baroque”. Chez lui point de cloisonnement, non seulement entre les genres musicaux, mais aussi entre les disciplines. Fils d’architecte, il pratique les arts plastiques avec un égal bonheur.

Il accomplit ses études musicales avec Henri Pourtau (orgue), Patrick Michel (jazz et improvisation) et Jean-Louis Luzignant (harmonie et contrepoint).

Successivement organiste à St-Jean-Baptiste à la basilique Notre-Dame de Nice, il remporte en 1984 un Premier Prix d’Orgue au Concours UFAM, à Paris.

Comme “Rockeur”, il a fondé “A Red Season Shade”, en 2004, un groupe Rock dont il est chanteur, bassiste et clavier et avec qui il a réalisé deux enregistrements à Amsterdam en 2004 et 2008.

Actuellement, il poursuit ses études d’orgue sous la direction de François-Henri Houbart, titulaire des grandes orgues de La Madeleine, à Paris, et il est également organiste titulaire de l’Eglise réformée de Nice.

31 juillet : Philippe Bardon (Pontoise)