Posts by riton

Ce dimanche 12 mai : Musique sacrée Jazz, à 16 heures 30 en l’église du Suquet

Bonjour à tous ! Notre prochain concert sera consacré à l’envers polyphonique de la Musique Sacrée Jazz
Dimanche 12 mai 2019, à 16 heures 30, en l’église du Suquet
Libre participation aux frais : la collecte de ce concert sera intégralement  consacrée au voyage en Thessalonique que les jeunes niçois doivent accomplir prochainement. 

 

 « Ecoute le message du printemps, d’un autre âge, d’un autre continent
Ecoute le message de l’Afrique lointaine et le chant de ton sang ! J’écoute la sève d’avril qui dans tes veines chante ! »

« Chant du printemps » Leopold Sedar Senghor

 

Le temps de l’homme et de ses productions artistiques est rythmé par un calendrier, une succession de dates. Il en va ainsi pour l’avènement et le développement du Negro Spiritual et du Gospel.

1619 : début de l’esclavage des Africains sur le sol américain. Quatre millions de personnes seront réduites à un asservissement cruel et sans pitié.

Au 18ème siècle : les prédicateurs blancs, baptistes et méthodistes révèlent le message biblique aux esclaves noirs qui s’approprient la voix des Prophètes, s’identifiant aux Hébreux captifs en Egypte de l’Ancien Testament, pour chanter à leur tour, à leur façon, à gorge et rythmes déployés, a capella, l’espérance dans un au-delà qui les délivrerait de leur misère d’ici-bas. C’est la naissance du Negro Spiritual.

1870 :première apparition du Gospel (God/Spell,parole de Dieu), avec des accompagnements instrumentaux qui deviendront de plus en plus fréquents pour mettre en valeur des chants inspirés cette fois-ci du Nouveau Testament.

1935 :le compositeur américain George Gershwin introduit pour la première fois dans le monde fermé de l’opéra blanc la vie et le langage du peuple noir.

Musiques en Jeux a choisi d’interpréter, pour clôturer son programme, une composition musicale rendant hommage à Martin Luther King. Cet homme exceptionnel n’a eu de cesse, pour reprendre les mots du poète Leopold Sedar Senghor, d’écouter la sève d’avril, de proclamer le chant d’un printemps pour l’homme noir et l’homme blanc. Il était important pour nous qu’il ait le dernier mot, intemporel, pour l’écouter s’exprimer sur les Negro Spirituals qu’il affectionnait particulièrement :

« …Nous chantons les chants de libération pour les mêmes raisons que les esclaves les chantaient, parce que nous sommes enchainés nous aussi et que ces chants ajoutent une note d’espoir, de détermination à notre conviction selon laquelle « We Shall Overcome Someday », 

Nous l’emporterons, Noirs et Blancs ensemble, Nous l’emporterons un jour… »

 PROGRAMME

My Lord What a Morning!
It Ain’t Necessarily So(extrait de Porgy and Bess, de George Gershwin)
Don’t You Weep When I Am Gone*
Armstrong (Claude Nougaro)
Weepin’ Mary*
Ain’t that Good News
I’m on my way
Sinner, Please Don’t Let This Harvest Pass
A Simple Song (extrait de la Messe de Leonard Bernstein)
Almighty Father (extrait de la Messe de Leonard Bernstein)
Jazz Mass de Bob Chicot
MLK de Bob Chilcott

Ensemble vocal universitaire de Nice
Solistes : Sylvie Vallet (soprano), 

Jérôme Sieurin (ténor)
Julien Martineau, piano
Direction : Alain Joutard

Orgue du Suquet : Resurrection différée…

Nous pensions pouvoir poursuivre notre entreprise de réhabilitation de cet orgue.

Malheureusement, aujourd’hui, la Paroisse Saint-Nicolas ne veut pas entreprendre le démontage de l’instrument sans l’assurance que l’orgue sera remonté ensuite. Ce qui est, somme toute, assez logique.

De son côté, la Ville de Cannes ne semble pas vouloir s’investir dans des travaux en faveur d’une partie sonore qui ne lui appartient pas… (cet orgue du Suquet a été modifié en 1924. De ce fait, la partie sonore installée à ce moment appartient à la Paroisse… En revanche, le buffet, lui, appartient bel et bien à la Commune…)

Ce qui procèderait aussi d’une certaine logique si l’état de l’instrument n’était pas la conséquence de 30 années où l’on a laissé les xylophages accomplir leur mission de destruction des boiseries de l’église du Suquet… De plus, lors des travaux réalisés en urgence sur la charpente de l’église, le buffet a été inconsidérément bâché sans ventilation, ce qui a entraîné de nombreuses moisissures sur les éléments en bois (sommiers, tuyaux etc..)

De ce fait la réhabilitation de l’orgue semble reportée “sine die”. C’est donc la première tranche de travaux financée par les Amis de l’Orgue de Cannes qui va pourvoir au fonctionnement de l’instrument. Certes cet orgue peut faire illusion, mais avec nombre de défauts…. Sans compter l’équilibre précaire des boiseries qui n’est pas sans danger…

Autrement dit, la réhabilitation de l’orgue du Suquet, c’est pas pour demain…!

Capture d’écran 2018-07-05 à 08.35.56

Le buffet de l’orgue de l’église du Suquet (Lingiardi – 1857)

 

Reprise les Heures d’Orgue à Notre-Dame de Bon Voyage le dimanche 9 juin prochain !

Dimanche 25 juin : Sortie culturelle : “Orgues de la Venise provençale”

Dimanche 15 Novembre, à 16 heures : L’Heure d’Orgue à Notre-Dame de Bon Voyage avec Loïc Mallié

Capture d’écran 2015-11-14 à 11.36.05

Programme

Johann Sebastian BACH (1685-1750)
Ricercar à 6 voix
Extrait de l’Offrande Musicale BWV 1079 

Loïc Mallié (né en 1947)
Improvisation sur « Christus vincit »

Modeste Moussorgski (1839-1881)
-« Cum mortuis in lingua mortua »
-La sorcière
-La grande porte de Kiev
extraits des Tableaux d’une exposition 

Olivier Messiaen (1908-1992)
-Les Bergers
-Les Anges
-Dieu parmi nous
extraits de « La Nativité »

Loïc Mallié décide très jeune de poursuivre parallèlement ses études générales et ses études musicales. Licencié en droit il obtient Il intègre ensuite le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et notamment la classe d’Olivier Messiaen. Il obtient successivement un premier prix d’harmonie, de contrepoint, de fugue, d’improvisation et enfin un premier prix d’orgue.

Loïc Mallié est lauréat de plusieurs concours internationaux (Improvisation au piano à Lyon, Improvisation en orgue à Lyon, Grand Prix d’Improvisation à Chartres).

Il est titulaire du certificat d’aptitude d’écriture et a été nommé professeur au Conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon où il enseigne l’écriture et l’improvisation ainsi qu’à Musikene, le Centre supérieur d’enseignement musical de San-Sebastian (Espagne).

En 1989, il est nommé titulaire du grand orgue de Saint-Pothin à Lyon après avoir été co-titulaire avec Jean-Claude Henry du grand orgue de Saint-Pierre-de-Neuilly pendant quinze ans. Et, aujourd’hui, il succède à son maître, Olivier Messaien, à la tribune de l’église de La Trinité, à Paris.

Loïc Mallié est régulièrement invité par différents festivals pour des jurys, des masterclasses et des concerts (Allemagne, Italie, Espagne, Islande, Pologne, Suède, Norvège, Angleterre, Canada …).

Il a composé de nombreuses pièces pour orgue, piano, musique de chambre, orchestre, chœurs, et a également gravé plusieurs disques consacrés pour l’essentiel à la musique du xxe siècle (Casterède, Claustre) et à l’improvisation.

Capture d’écran 2015-11-14 à 11.37.28

Paris : église de la Trinité

Ce dimanche 19 Juillet, à 18 heures : L’Heure d’Orgue avec Olivier Salandini

Issu de notre région, Olivier Salandini est aujourd’hui organiste de la Cathédrale de Bourges. Un musicien de grand talent au parcours exceptionnel.

Capture d’écran 2015-07-08 à 16.06.42

 

PROGRAMME 

J-S Bach (1685-1750)
Prélude, Largo et Fugue en Ut Majeur BWV 547

 Louis Vierne (1870-1937)
Impromptu
Berceuse
Carillon de Westminster 

Grégoire Rolland (Né en 1989)
Luminous Bells 

Marcel Dupré (1886-1971)
Prélude et Fugue en sol mineur op. 7 n°3 

Olivier Salandini est organiste titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Bourges depuis 2011 1 et directeur artistique du festival des Très Riches Heures de l’Orgue en Berry. Il étudie l’orgue et le clavecin au conservatoire à rayonnement régional de Nice auprès de Jean-Luc Étienne, René Saorgin et Mireille Podeur. Il poursuit ensuite ses études dans les Conservatoires d’Amsterdam et d’Utrecht, dans les classes de Bob van Asperen et de Reitze Smits, et obtient les diplômes de Bachelor en 2005 et de Master en 2008. Parallèlement il se perfectionne avec Christophe Rousset, Seibe Henstra et Jean Boyer. En 2005 il obtient un second prix au concours international de clavecin de Bologne, et en 2006 il est lauréat des concours internationaux d’orgue de Lausanne et d’Herford en Allemagne. Il a enregistré deux disques avec l’ensemble Stravaganza produits par la firme Aparté. Il s’est produit dans de nombreux festivals en France mais aussi en Écosse, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Belgique et aux États-Unis. Il enseigne le clavecin et la basse continue au C.R.R de Limoges, l’orgue au C.R.C de Saint-Jean-de-la-Ruelle et à l’école intercommunale de Saint Péravy la Colombe.Et il poursuit la formation diplômante au C.A de professeur de clavecin au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Ce dimanche 12 juillet, à 18 heures : L’Heure d’Orgue avec Laurent Fievet

Fievet - photo

PROGRAMME

J-S Bach (1685-1750)
-Fugue en Fa Majeur BWV 540
-Choral « Erbarm dich mein, o Herre Gott » BWV 721
-Triosonate IV en mi mineur BWV 528
Adagio, Vivace – Andante – Un poco Allegro

 -Concerto en Sol Majeur BWV 592
nach Herzog Johann Ernst von Sachsen-Weimar (1696-1715)
Allegro – Grave – Presto

 Louis Vierne (1870-1937)
“Cantabile” extrait de la 2ème Symphonie op. 20
“Final” extrait de la 1ère Symphonie op. 14

 

Originaire du Nord, Laurent Fievet étudie l’orgue sous la direction d’Yves Devernay au conservatoire de Roubaix ou il obtient le premier prix. Il se dirige ensuite vers le conservatoire national de région d’Angers ou il suit les cours de Jean-Louis Gil et se voit décerner également le premier prix. En 1987, il est admis au conservatoire national de région de Rueil-Malmaison, et y travaille avec Marie-Claire Alain et Susan Landale. Les prix d’excellence et de virtuosité lui sont attribués à l’unanimité avec les félicitations du jury. Finaliste des concours internationaux de Toulouse (1983) et de Chartres (1988), lauréat du premier concours international de Wasquehal-Saint-Omer (1993), Laurent Fievet participe en outre à de nombreux concerts et festivals tant en France qu’à l’étranger. Organiste titulaire des grandes-orgues de la Basilique Notre Dame de Nice et de la Cathédrale de Grasse, Laurent Fievet enseigne par ailleurs l’orgue et le piano au conservatoire de Grasse.

Ce dimanche 21 juin, à 17 heures 30 : Une Heure au Piano avec Françoise Chéron

En ce 21 juin, Fête de la Musique, nous avons voulu honorer une personnalité bien connue des cannois, dont le talent et la vie se déroulent sous le signe de l’amour de la musique. Ayant allègrement dépassé les 80 printemps, chaque année, Françoise Chéron renoue avec ses racines cannoises pour nous offrir un récital qui est toujours un moment de rare bonheur pour tous… Cette année, comme il se doit, elle va nous présenter un programme dans le cadre de notre série ‘Ton Bach d’abord !” 

Capture d’écran 2015-06-11 à 18.07.26

Bien que de formation prestigieuse au Conservatoire de Paris, où elle fut notamment élève de Yves Nat et Vlado Perlemutter, la carrière musicale de Françoise Chéron évolue d’abord dans les sphères de l’Enseignement (piano & solfège).

C’est à l’orgue de l’église Saint-Cannat qu’elle rencontre son futur mari, le facteur d’orgues Pierre Chéron.

A près leur mariage, elle accompagna son conjoint sur la plupart de ses chantiers : Saint-Maximin, Cannes, mais aussi Toulouse, Lourdes.. Et surtout en Espagne, puisque Pierre Chéron fut chargé des orgues historiques ibériques au sein de l’Organeria Espagnola (Malaga, Salamanque, Covarrubias, Trujillo) : la plupart de ces instruments furent portés à la connaissance des organophiles français par la collection “Orgues historiques” éditée par Harmonia Mundi.

C’est ainsi qu’elle cotôya la fine fleur de l’orgue français des années 1960 à 1980. Très impliquée aussi dans l’univers de Saint-Maximin, restauré par Pierre Chéron, elle noua de nombreux contacts au sein de l’Académie d’Eté : Xavier Darasse, Michel Chapuis, Francis Chapelet, Marie-Claire Alain, Huguette Dreyfus etc…

C’est ainsi que Pierre Chéron lui fit construire un clavecin où elle travailla assidûment tout le répertoire ancien pendant de longues années.

Depuis le décès de son mari, elle revient au piano et le concert dont elle nous honore chaque année à Cannes est un rare témoignage de jeunesse et d’enthousiasme artistique qui laisse chaque fois une impression de grande sérénité

PROGRAMME JEAN-SEBASTIEN BACH

Trois Préludes et Fugues extraits du 1er Livre du Clavecin bien tempéré :
N° 3 en Do# mineur BWV 849
N°5 en Ré Majeur, BWV 850
N°6 en Ré mineur, BWV 851

Suite française N°5 en Sol BWV 816
Allemande
Courante
Sarabande
Gavotte
Bourrée
Loure
Gigue

Trois Préludes et Fugues extraits du 1er Livre du Clavecin bien tempéré :
N°8 en Mi bémol mineur, BWV 853
N°13 en Fa# Majeur, BWV 858
N°23 en Si bémol majeur, BWV 866

Capture d’écran 2015-04-15 à 20.50.00

Printemps 2015 aux Amis de l’Orgue de Cannes à Notre-Dame de Bon Voyage. ENTRÉE LIBRE

Dimanche 19 avril, à 17 heures :
L’Heure d’Orgue par Hans Dieter Moortgat (Wolfenbuttel/Allemagne)

Dimanche 26 avril, à 17 heures :
L’Heure d’Orgue par Laurent Fievet (Nice)

Dimanche 3 mai, à 17 heures :
Jeunes Talents : Grégoire Rolland (orgue) & Moya Yu (piano)

Dimanche 10 mai, à 17 heures :
L’Heure d’Orgue par Joonho Park (Corée du Sud)

Dimanche 31 mai, à 17 heures 30 : “Aimez-vous Bach ?”
dans le cadre de la série “Ton Bach d’abord !”
Choeur, Solistes et Orchestre.
Direction Bertrand Dutour de Salvert
Cantate n°21 “Ich hatte viel Bekümmerniss” & “Liebesliedenwalzer” op. 52

Dimanche 7 juin, à 17 heures 30 :
L’Heure d’Orgue par Emmanuel Hocdé (Paris)

Dimanche 14 juin, à 17 heures 30 :
L’Heure d’Orgue des Jeunes Talents

Dimanche 21 juin, à 17 heures 30 :
Une Heure au Piano avec Françoise Chéron
dans le cadre de la série “Ton Bach d’abord !”
Oeuvres pour claviers de JS Bach

Dimanche 28 juin, à 17 heures 30 :
L’Heure d’Orgue par Gabriel Marghieri

“Aimez-vous Bach ?”

Capture d’écran 2015-04-15 à 20.50.00

Donné dans le cadre de la série “Ton Bach d’abord !”, ce concert opère la juxtaposition inattendue de Bach et de Brahms.
Du premier, on entendra la Cantate n°21 “Ich hatte viel Bekümmerniss”, oeuvre de jeunesse du compositeur. Quant au second, ce seront les 18 valses des “Liebesliedenwalzer” op. 52 pour choeur et piano à 4 mains.

avec
Laetitia Grisi & Julien Martineau, piano
Marie Clothilde Dutour de Salvert, soprano
Jérémie Bertini, alto
Didier Wisselmann, ténor
Henri Pourtau, orgue
Ensemble Vocal du CNRR de Nice
Bertrand Dutour de Salvert, direction

 Capture d’écran 2015-04-15 à 20.50.48